Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/03/2016

Quartier du Parmelan : encore une chance envolée

Point 14  du conseil municipal du 14 mars 2016 - 26, boulevard du lycée à Annecy - Tènement cédé par l’Etat à la SA HALPADES pour la réalisation de logements sociaux locatifs - Convention pour la détermination du programme.

La commune doit donner son aval à la cession par l'Etat(1) d'une partie des locaux occupés par le Ministère de la Justice pour construire un immeuble de logements sociaux de 3000 m2.

 Si nous ne sommes pas contre le principe social de ces opportunités de construction de logements, nous votons contre cette délibération :

1- le bâtiment actuel est classé intéressant dans le règlement de l'AVAP d'Annecy (aire de mise en valeur de l'architecture et du patrimoine)

Annecy, Boulevard du Lycée

 

 

 

 

 

 

 

 

2- La démolition d'un bâtiment remarquable peut être autorisée à condition que le nouveau projet soit d'une qualité supérieure et qu'il améliore l'esthétique du site. A la commission AVAP nous avons été 5 contre 7 à soutenir l'avis défavorable de l'architecte des bâtiments de France (ABF), ce qui prouve au moins que l'affaire était loin d'être entendue et qu'elle a suscité des réactions légitimes chez les représentants de l'administration et des élus.

Courrier DRAC blv du lycée.pdf

Nous avons lu au conseil municipal le courrier ci-joint de l'architecte conseil de l'Etat à la DRAC qui lui aussi soutient l'avis de l'ABF. Qu'à cela ne tienne le maire et le conseil municipal, excepté le groupe "Annecy pour la vie" soutiennent ce projet médiocre qui va encore dénaturer encore plus un site déjà bien atteint par les constructions disharmonieuses. Encore une fois la chance d'améliorer le cadre de vie et le paysage urbain n'a pas été saisie.

Dans un secteur historique d'Annecy un immeuble de logements sociaux mérite mieux qu'une architecture passe-partout et ce n'est pas la verdure que l'architecte a ajouté au milieu de la façade qui va changer l'aspect de l'immeuble.

 

 

(1) La loi du 18 janvier 2013 relative à la mobilisation du foncier public en faveur du logement et au renforcement des obligations de production de logement social, a renforcé la possibilité pour l’Etat et ses établissements publics de mettre à disposition les immeubles bâtis et non bâtis leur appartenant, en vue de leur cession à un prix inférieur à leur valeur vénale, lorsque ceux-ci sont destinés à la réalisation de programmes de construction comportant essentiellement des logements, dont une partie au moins est réalisée en logement social.

 

18/02/2016

Oui à une nouvelle commune, oui à de nouvelles élections en janvier 2017

Annecy Magazine

 

 

 

 

 

 

Nouvelle Commune Annecy

14/02/2016

Ce qu'il s'est vraiment passé à la commission culture du 19 janvier 2016

Image 1.pngUn court-métrage de scènes filmées et d'images de synthèse présenté comme une œuvre d'art suscite une polémique. Sans l'avoir vu dans son entier puisque le film durerait 30 mn, il est difficile de porter un jugement sur ce que l'on nous présente comme un monde à l'envers... Quoiqu'il en soit des scènes sont suffisamment scabreuses pour que la commission culture du conseil municipal d'Annecy ait jugé préférable de ne pas faire la promotion de cette œuvre auprès des enfants des écoles. Même si "l'on peut tout voir" sur internet, y compris le détail des insoutenables égorgements dans les zones de conflits du Proche Orient, il est du ressort des responsables politiques de ne pas infliger à de jeunes regards des images violentes dans un lieu public appartenant à la municipalité, l'ancien manège du haras d'Annecy.
Que le promoteur de cette œuvre à Annecy parle du retour du régime de Vichy sous prétexte qu'une commission municipale ait pu voir un extrait avant sa projection publique est plus qu'inapproprié. Que le conseiller municipal Denis Duperthuy traite ses collègues de représentants de la "droite extrême" pour avoir réclamé un discernement prudent dans la présentation de cette œuvre est diffamatoire ! (ce n'est pas parce que le Front National a aussi réagi contre une présentation tout public de ce court métrage, que les autres conseillers municipaux doivent se taire !)
Ce qu'il s'est passé à cette commission
par Bérangère de Sacy

Dans le cadre de la présentation, à la commission Culture, de l’animation estivale du haras, un extrait de l'œuvre du groupe AES+F intitulée "Inverso Mundus" nous a été projeté. Cette œuvre est proposée par la Fondation Salomon pour une projection sur un mur de 38 mètres de long dans l'enceinte du Haras.

Voici quelques extraits de cette œuvre sur ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=OBd0OC8DcYM

Pour commencer, il nous a été expliqué que les dates de cette exposition avaient été avancées afin de pouvoir y inviter les groupes scolaires.

les conseillers de la majorité que parmi les conseillers de l'opposition. Les images sont immédiatement apparues, aux yeux de la majorité des participants, parfaitement inapropriées pour un jeune public. Un vote à main levée improvisé s'est même organisé. Une majorité s'est largement exprimée contre la présentation de cette œuvre à un public scolaire.

Mr Duperthuy, favorable, a suggéré de mettre en place un avertissement préalable pour le public.

 

J'ai ensuite demandé ce qu'il allait advenir alors qu'une large opposition venait de s' exprimer par la plus grande partie des conseillers municipaux présents à cette commission. Il m'a été répondu, que les maires-adjoints et le maire en décideraient en comité restreint.

On connaît la suite (maintien de l'ouverture aux scolaires, avertissement au public et entrée payante). 

J'ai réagi en expliquant que la municipalité n'avait pas à se faire le média d'une telle œuvre pour la soumettre aux enfants. Par la force de leur réalisme, les images vidéos marquent puissamment les esprits bien plus encore qu'une fresque picturale.

Bérangère de Sacy

 

Pour information voici les membres de cette commission :


Vie scolaire, enfance-jeunesse, sports, culture, restauration municipale Maires-adjoints : Dominique Puthod, Marylène Fiard, François Scavini, Annabel André-Laurent. Conseiller municipal délégué : Christophe Chenu. Membres :
  • Françoise Rebelle
  • Line Danjou-Darsy
  • Marie-José Fossorier
  • Sophie Tricaud
  • Stéphane Curioz
  • Laurent Chiabaut
  • Madeline Caillat
  • Stanislas Frecon
  • Valentine Borel-Hoffman
  • Evelyne Marteau
  • Alain Germani
  • Denis Duperthuy
  • Pauline Farges
  • Bérangère de Sacy

22:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |