Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2016

Conseil d'agglomération du 19 mai 2016. Défense de la langue française.

Annecy Base Camp OSVPoint 9

En ce qui concerne l'usage inutile de termes anglais, je persévère...je me suis donc abstenu sur le point 9. Evidemment, je ne suis pas contre le soutien à ces belles initiatives de développement économique. Mais, comme je l'ai déjà plusieurs fois signalé, ce n'est pas en utilisant des slogans en langue étrangère pour promouvoir des activités économiques savoyardes que l'influence française va progresser à l'international...bien au contraire !

Je me suis donc permis de rappeler les termes de la loi Toubon, qui, à ma connaissance, n'a pas été pas abrogée... (Loi n° 94-665 du 4 août 1994 relative à l'emploi de la langue française) et notamment son article 5 :"Quels qu'en soient l'objet et les formes, les contrats auxquels une personne morale de droit public ou une personne privée exécutant une mission de service public sont parties sont rédigés en langue française. Ils ne peuvent contenir ni expression ni terme étrangers lorsqu'il existe une expression ou un terme français de même sens approuvés dans les conditions prévues par les dispositions réglementaires relatives à l'enrichissement de la langue française."

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LE...

 9 - Annecy Base Camp 2016 - Convention de partenariat entre OSV, le CD 74 et la C2A.pdf

Ci-dessous un extrait du magazine de novembre de la C2A,... un "sabir franglish" de haute volée !

C2A, Annecy, Agglo

 

 

 

 

12:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

20/05/2016

Centre des Congrès d'Albigny. Conseil d'agglomération du 19 mai 2016

 


Centre Congrès AnnecyDeux longues interventions contre le projet du centre des congrès ont été lues hier en fin de séance, l'une mesurée et l'autre encore plus longue employant des termes très durs contre les personnes promotrices du projet. Le conseiller du FN est aussi intervenu rattrapant ainsi son absence du débat en avril 2015.

Hier je n'ai pas souhaité inutilement en "rajouter"...Je m'étais déjà exprimé sur le sujet. mon-intervention-au-conseil-d-agglomeration-du-9-avril-20...

Comme des participants ont été étonnés de mon silence, voici en quelques lignes notre position.

Envers et contre tout à l’instar de la coûteuse candidature aux JO, nos édiles vont-ils continuer à s'enferrer dans leur projet sans vouloir prendre en compte la réalité de l’opposition massive qu’il suscite ? Après un rappel des principes de la loi littoral par la justice administrative, après des conclusions négatives du commissaire enquêteur sur l’utilité publique dudit projet, on pourrait enfin imaginer qu’il y ait au moins quelques remises en question de la part de ses promoteurs pour laisser libres les abords immédiats du lac. Sans être opposés à un centre des congrès, nous maintenons l’idée qu’une initiative privée aurait été plus apte à s’adapter aux circonstances.

Et comme nous le disions en avril 2015 "On peut vraiment regretter que face à une opposition importante de la population, il n'y ait pas eu plus de concertation et au moins quelques concessions".

 

 

Villa Sud AnnecyAlors que la plupart des maisons du début du 20e s. ont été rasées, la Villa Sud et son parc, ce coin de paysage du lac, font encore rêver et inspirent aux passants et aux flâneurs la quiétude des jours heureux. Qu'en sera-t'il si le projet de Centre et son emplacement ne sont pas modifiés ?

 

 

         

 

                                                                                                                                                       

 

Mais le projet du Crédit Agricole reste, à nos yeux, bien pire pour notre paysage annécien; ci-contre notre comparatif.

 

Portzamparc, Annecy, Crédit agricole

10:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

14/04/2016

Conseil municipal du 11 avril 2016. Budget 2016. Haras, garder le parc public mais vendre les bâtiments

Haras AnnecyLors du votre du vote du budget 2016 le groupe Annecy pour la vie s'est abstenu comme les autres groupes d'opposition.

J'ai proposé un certain nombre de pistes pour permettre à Annecy de continuer à avoir une gestion équilibrée et saine en 2016 dans un contexte économique incertain, de baisses drastiques des dotations et de fusion.

Nous pensons qu'un certain nombre d'investissements sont inutiles, comme l'acquisition des jolies villas (6/7 millions d'euros) du quai de la Tournette destinées à être détruites, l'aménagement du futur parc des Trésum (1,7 millions d'euros) qui sera enserré au milieu d'immeubles privés dont l'architecture fait plutôt l'unanimité contre elle, etc.

L'article du Dauphiné Libéré du 13 avril pourrait prêter à confusion et laisser penser que je me suis prononcé pour une revente complète du haras d'Annecy, ce qui est évidemment faux puisque j'ai bien spécifié que le parc devait rester ouvert au public respectant ainsi deux principes consensuels : le site est protégé au titre des Monuments historiques et le parc doit rester ouvert aux Annéciens. Si les 3 hectares du haras ont été achetés par la ville au prix de 7,4 millions (8,4 millions en cas de modification du PLU), on pourrait...oser imaginer revendre tout ou partie des milliers de m2 de surface construite du haras...en effet une commune n'a pas vocation à gérer un patrimoine immobilier trop important, ce qui a un coût, on prévoit par exemple 630 000 € pour l'entretien des bâtiments dans le budget 2016 !

Avec la prochaine fusion, la nouvelle commune sera de fait (si l'on arrive à faire des économies de personnel) propriétaire d'un énorme excédent patrimonial qu'elle devra céder, il est donc temps de s'alléger. Cela n'interdirait pas de passer des conventions avec les futurs acquéreurs privés des immeubles du haras.

DL15Avril2016.JPG

 

 

 

07:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |