Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2016

Conseil d'agglomération du 19 mai 2016. La future grosse agglo et la Savoie

 Ordre du jour-2.pdf

 Je suis intervenu sur deux sujets.

Savoie, EPCI, AnnecyLe point 4 concernait la fusion des EPCI le projet de périmètre de la future agglomération. Comme en juin 2015, j'ai exprimé doutes et réserves sur cette fusion d'EPCI outre le déni de démocratie et l'arbitraire dont fait preuve l'Etat dans cette affaire, la logique de la loi NOTRe est de supprimer un échelon de l'administration locale, ce qui est louable surtout que la tendance est à la création de métropoles, en bref une nouvelle couche au "mille feuilles" ...

Nous ne sommes pas opposés à la suppression des régions ou des départements, nous pourrions ainsi imaginer une quarantaine de grands départements ou de petites régions correspondant aux anciennes provinces françaises

En ce qui concerne la Haute-Savoie, nous ne serions pas forcément contre la création d'un pôle géographique et économique correspondant... à peu près à l'ancienne province du Genevois. Mais ces réformes territoriales ont une logique, celle de faire disparaître l'entité départementale et donc la Savoie historique, qui, hélas, n'étant pas considérer comme entité régionale risque de passer par pertes et profits dans cette nouvelle organisation territoriale.

Pour faire passer fusions et regroupements on nous dit qu'il faut "compter", s'additionner pour être plus gros et donc plus forts, il arrive parfois, hélas, qu'être plus gros n'est pas gage de réussite... Si l'on veut être plus nombreux et donc plus fort, il paraît, en tout cas, inopportun de préparer la dissolution définitive de la Savoie et d'en défaire la légitimité historique, alors qu'elle représente une force régionale d'1 200 000 millions d'habitants ?

En conséquence, considérant que ce projet contient à la fois de bonnes et mauvaise intentions, je me suis abstenu.

 4 - Projet arrete de perimetre future agglomeration - Avis de la C2A-3.pdf

 

 

 

 

12:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |

Commentaires

Quelques grosses erreurs. Si les Provinces Françaises dissoutes dans la nuit du 04.08.1792 renaissent sour forme de régions, n'oublions pas que la Savoie était et demeure un Pays (l'ONU n reconnaissant pas les annexions. Du reste le "Machin" a refusé d'enregitrer le traité du 24.03.1860 en décembre 2013. Donc la Savoie doit bénéficier d'un statut spécial. Par ailleurs, la pollicitation de mars 1860 la France s'est engagée a la non dissolution de la Savoie et la disparition de ce nom .Le traité de 1860 a été stipulé "devra être inviolablement respecté" . Ce contrat synallagmatique ontracté par la France avec le Peuple "Souverain" de Savoie "partie prenante" . Nous veillerons au respect des engagements de la France devant les instances Internationales si nécessaires . Quand vous parlez de l'ancienne Province du Genvevois n'oubliez pas de préciser "Ancienne Province de Savoie" car la Savoie n'a jamais été une Province Française sauf sous occupation .

Écrit par : FIORENTINI | 30/10/2016

Je ne vois pas bien où sont les "grosses erreurs". Merci pour vos précisions.
En matière de légitimité on peut refaire toute l'histoire, celle de l'Italie par exemple ou bien celle de la République française. Certains diront qu'elle n'est toujours pas légitime, il y a aussi l'histoire des dynasties, etc.

Écrit par : Bexon | 25/01/2017

Les commentaires sont fermés.