Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/12/2016

DERNIER CONSEIL MUNICIPAL d'ANNECY HISTORIQUE

Le dernier conseil municipal s'est tenu lundi 12 décembre. 

Plus qu'une page qui se tourne, c'est un livre qui se ferme. Il faut remonter à l'annexion de 1860 pour retrouver de telles mutations dans l'histoire municipale annécienne!

Essor Savoyard 15-12_16.jpeg

 

 

 

 

 

 

 

 

Il faut reconnaître au maire actuel une belle énergie pour assumer à la fois le passage à la commune nouvelle et à la nouvelle agglomération du grand Annecy.

A ce dernier conseil municipal (cf OJ) nous sommes intervenus entre autres sujets sur le PLU. 

Annecy PLU 2016

 

 

 

Avenue du Rhône n° 3 : Bel exemple de l'architecture régionaliste et annécienne du début du XXe s.

 

 

 

Nous avons voté contre cette approbation car nous avons constaté, hélas que nos avis , n'avait pas du tout été pris en compte. Pourtant nous avions proposé un minimum de rectifications.

Nous avions regretté pendant la révision que les prescriptions architecturales d'ordre esthétique n'étaient pas assez précises. 

En ce qui concerne les abords du projet du centre des Congrès, nous avions déjà proposé que le parking de l'impérial ne soit plus classé en EBC et en zone Na...ce qui fait beaucoup d'honneur à un parking et à ses platanes, mais d surtout rendra plus difficile un "glissement du centre des Congrès sur cette partie", le jour où un accord pourrait être trouvé entre les opposants et les promoteurs du centre.

Par ailleurs nous avions proposé de protéger un certain nombre de maisons ou immeubles de caractères situés dans le secteur de l'avenue du Rhône et de l'avenue de Chambéry. Hélas, ces améliorations minimalistes n'ont même pas été retenues. Pour marquer notre désaccord nous avons donc voté contre l'approbation du PLU.

Voici les villas se situant en Zone UA qui ne seront pas (ou plus) protégées  au titre de l'article L.151-19 du code de l’Urbanisme, leur zonage pouvait aussi être transformé en zone pavillonnaire… 

Ces villas se situent en zone UA (29 m de hauteur possible!) ou UAa et sont donc soumises à une forte pression de la part des promoteurs. Elles ne se situent pas entre des grattes ciel comme la maison d’un dessin de Sempé…

  

Annecy PLU

 

 

 

 

 

Avenue de Chambéry n°7 ; maison de Maître 1850 avec frises en sous toiture

 

 

Annecy PLU 2016

Avenue d'Aléry n° 20 : beau petit immeuble (architecte genevois ?) des années 1880

 

 

 

 

 

 

Annecy PLU 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un exemple d'architecture des années 30 sur l'avenue de Chambéry 

Annecy PLU 2016 

 

 

 

 

 

 

 

 

Annecy PLUChemin de la Prairie n°4 :  deux anciennes maisons mitoyennes des faubourgs annéciens (18e et 19 s.).

 

 

 

 

 

 

Annecy PLU 2016

 

 

 

 

.

 

 

 

Annecy PLU 2016

Souhaitons que cet immeuble de 1932, avenue de Chambéry, construit avec les matériaux de l'ancien collège chappuisien (XVIe s.), échappe aux démolisseurs (sa taille déjà imposante devrait tout de même les freiner)....mais cette construction de fait plus l'objet de protection avec le nouveau PLU. 

 

 

 

 

 

 

Et espérons que ce qui reste du charme du chemin de Prairie puisse être sauvegardé ! (dans le secteur en zone UBa le règlement est plus restrictif) 

Annecy PLU 2016Annecy PLU 2016 PB040063.JPGAnnecy PLU 2016

 

 

 

 

 

 

22/11/2016

Communiqué de presse du 21-11-2016


Affiches Min Santé Aulnay.jpgEn tant que conseillers municipaux à la ville d'Annecy nous sommes choqués et fermement opposés à la campagne d'affichage qui depuis quelques jours, sous couvert de « santé publique » et de promotion des différents modes de protection en matière sexuelle, jalonne notre ville.

Les Annéciens voient apparaître ici et là des affiches comportant des photos et des textes faisant la promotion du "sexe entre hommes".

Ces affiches, à l’origine destinées aux réseaux spécialisés, ont reçu l’autorisation par la Ministre de la Santé, d’être apposées sur le domaine public.

Cette campagne d'affichage comporte un risque évident de choc auprès d’un public de jeunes enfants, d’autant plus qu’il est avéré qu’elle a été indifféremment affichée jusque près d’écoles. Elle contrevient à l'article R 624-2 du Code Pénal, prévoyant que "le fait de diffuser sur la voie publique ou dans des lieux publics des messages contraires à la décence est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la 4e classe". 

ODS radio affiches Min santé .pngAussi cette campagne d'affichage stigmatise les personnes homosexuelles. Elle suscite la peur en laissant entendre à la population toute entière que les personnes homosexuelles seraient plus à risque et les réduit à des comportements compulsifs ("avec un ami, un amant, un inconnu, pour un coup d'essai, un coup de foudre, un coup d'un soir..." ). De très nombreuses personnes homosexuelles se sentent injuriées, stigmatisées et humiliées par cette campagne, qui n’a rien d’une campagne de prévention.

C’est donc dans un même souci de protection des mineurs face à ces images à caractère sexuel déployées partout, et de respect de l'ordre public et de la législation en vigueur que nous demandons à notre maire Jean-Luc Rigaut de prendre les mesures nécessaires au retrait de ces affiches. 

Bérangère de Sacy
Alain Bexon
Conseillers municipaux à la ville d'Annecy
Liste "Annecy Pour la Vie"

 

L'opinion d'un homosexuel sur cette campagne d'affichage :

Campagne d'affichage homophobe

 

 Courrier Maire Angers.jpgLe courrier du maire d'Angers

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Amour Fides Affiche.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

19:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

18/11/2016

Travailler le dimanche rend-il libre ?

Repos dominical.pngConseil de communauté jeudi 17 novembre 2016

 

Point 15 Ouverture des commerces le dimanche

Notre groupe Annecy pour la vie est opposé à la dérogation au repos hebdomadaire du dimanche (12 dimanches).

Il y a, certes, des professions qui travaillent tous les dimanches depuis bien longtemps, mais est-ce un progrès d’étendre à d’autres catégories cette possibilité ?

Que penser par exemple des dimanche 24 et 31 décembre 2017, très mauvaises dates pour aller travailler…A quelle heure les malheureux employés pourront-ils rentrer chez eux, midi, 20h, 21h ou 22h  ?

Certes, le salarié reste libre d’accepter, liberté bien illusoire quand une embauche ou un maintien dans l’emploi est en jeu. 

D’ailleurs la liberté de gagner plus en travaillant le dimanche est-elle vraiment une liberté ? 

Ces dimanches travaillés vont dans le sens d’une libéralisation à tout va et d’un libéralisme sans limites, appuyée sur une vision de notre société 100% marchande où tout s’achète et tout se vend, même notre temps libre, notre temps familial… Est-ce un progrès de considérer comme loisir dominical l’horizon des allées des galeries commerciales, les gondoles des marchands du Temple ?

Dans l’esprit de la loi Macron cette mesure est considérée comme un des éléments d’une politique de redressement économique.

Mais où sont les études sérieuses qui viennent conforter une telle hypothèse ? Comment imaginez-vous que le portefeuille de nos concitoyens grossira en fonction de la durée d’ouverture des magasins ? Et même si cela était vrai, comment prétendre que cela puisse aller dans le sens du « bien-vivre » ?

repos dominical, ouverture commercesAvez-vous pensé à la valeur du temps passé en famille, aux relations parents/enfants, à la richesse intrinsèque du repos dominical, à la plus-value en matière d’éducation, de construction de ceux qui seront les adultes de demain ?

Le repos hebdomadaire de l’ensemble d’une société humaine, permet de rythmer non seulement les activités, mais aussi le temps qui passe.

Pour nous qui défendons une certaine idée de l’écologie humaine, à nos yeux cela est essentiel pour l’équilibre psychique et physique des personnes.

Et un peu de silence, moins de bruit, en centre ville ou dans les zones commerciales, cela ne peut pas faire mal… (moins de particules fines aussi !)

Nous nous sommes prononcés contre ces 12 (5+7) dimanches travaillés au conseil municipal du 14 novembre dernier avec 3 voix écologistes et une voix FN. Au conseil de la C2A (Les écologistes d’Annecy et Bérangère de Sacy n’y siégeant pas), je me suis vraiment senti bien seul parmi les 56 conseillers communautaires à m’opposer à l’ouverture des commerces le dimanche : une voix contre !

 

15 - Ouverture commerce le dimanche - Avis C2A pour 2017.pdf

 

 

 

 

 

11:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |