Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/01/2017

Conseil municipal du 23 janvier 20,17

L'ordre du jour de conseil des 202 (!) portait essentiellement sur des nominations et des créations de commissions.

ODJ 23-01-2017.pdf

Dauphiné Libéré 23 janvier 2017Je me suis présenté à la candidature de "maire délégué de la commune déléguée d'Annecy"; ce maire délégué sera le maire adjoint chargé de la culture de la nouvelle commune. Cette candidature était évidemment symbolique, mais c'était aussi l'occasion de dire qu'il faudra continuer avec nous et le groupe Annecy pour la vie.

 J'ai obtenu 14 voix (un membre de notre groupe est arrivé juste après le vote, ce qui aurait fait 15 voix), ce qui est honorable étant donné que la plupart des élus sont membre de la majorité officielle. La gauche ayant appelé a voté pour Mireille Brasier 22 voix de gauche se sont portées sur elle, à son corps défendant.

Voici le résumé de mon intervention :

Monsieur le maire, chers collègues, Mesdames et Messieurs,

Au nom du groupe Annecy pour la vie et de tous nos électeurs je présente ma candidature, non pas contre Dominique Puthod, mais pour un idéal que nous souhaitons voir un jour réalisable : le respect du cadre de vie des Annéciens.

Je ne vais pas revenir sur mes déclarations du conseil municipal du 2 janvier et de celui du 13 janvier, premier conseil de la nouvelle agglomération.

Si je me présente c’est pour essayer d’éviter que tout soit écrit d’avance, tout ficelé ou réglé comme du papier à musique avant même le scrutin (il faut dire que c’est une habitude pour la majorité au pouvoir depuis plus de 60 ans à Annecy). Le maire délégué sera chargé de la culture dans la nouvelle commune, s’il doit promouvoir la création artistique, (ma candidature est d’ailleurs en elle-même une initiative créatrice pour tenter de faire évoluer les choses )…il devra aussi se soucier du cadre visuel dans lequel nous évoluons.

La culture n’est pas étrangère avec la manière dont on conçoit une ville, l’aménagement urbain et les grands projets, bien au contraire ! La culture cela commence par ce que nous faisons du paysage, c’est l’image de la ville que nous laisserons à nos enfants, c’est le grand cadre que nous offrent le lac et ses montagnes. La nature et le paysage sont les sources intimes de la musique, de la poésie, de la peinture, et même du théâtre. Peu d’architectes ont encore un souci esthétique…. alors qu’ils sont souvent issus d’une école des « beaux-arts » …Et pourtant ils devraient avoir le souci du beau et de l’harmonie. Ce sont eux qui dessinent notre cadre de vie, qui dessinent le décor quotidien du théâtre de nos vies, celui de nos descendants.

Votre vote en ma faveur donnera une chance à une alternative, à une voix (ou voie) non pas discordante mais complémentaire pour construire le nouvel Annecy.

 

Le Dauphiné 25 janvier 2017Le Dauphiné Libéré 25 janvier 2017

 

23:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.