Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/02/2015

Mosquée des Fins. Rencontre entre les riverains des Fins et l'association musulmane Nouvel Avenir

Jean-Michel Raux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean-Michel Raux et le président de l'association Nouvel Avenir Ahmed Karboua

 

 

Jean-Michel Raux et le collectif de la rue des Alpins ont organisé le 27 janvier dernier une rencontre entre les riverains des Fins et l'association musulmane Nouvel Avenir.

La capacité d'accueil de cette nouvelle salle de réunion du quartier Galbert a été vite dépassée puisque 100 personnes s'y sont retrouvées. 

C'est donc grâce à cette initiative citoyenne que les avis ont été échangés sur ce projet. Jean-Michel Raux a rappelé l'historique du litige qui s'est soldé il y a quelques mois par l'annulation définitive du 3ème permis de construire;..3ème tentative vaine encouragée par le maire, d'obtenir le droit de construire un établissement recevant du public nécessitant un nombre de places de parkings trop élevés par rapport à la capacité des lieux . Comme l'a rappelé Jean-Michel Raux, il y a des problèmes de droit, qui sont loin d'être des détails techniques, puisqu'il s'agit de règles de sécurité, de tranquillité du quartier, etc. Les Annéciens ne doivent pas être mis devant le fait accompli par la mairie quand un projet remet en cause tout l'équilibre d'un quartier.

Si un projet est à nouveau  redéposé le principal problème sera toujours et encore les places de parkings largement insuffisantes.

Comme l'a proposé, avec courtoisie Ahmed Karboua, le président de l'association musulmane Nouvel Avenir, les habitants du quartier seront consultés beaucoup plus en amont au projet, ce qui n'avait jamais été fait jusqu'ici (un projet terminé avait été présenté). Cela devrait ainsi permettre d'éviter de répéter les mêmes erreurs mais aussi que cette association soit de nouveau menée dans une impasse juridique. 

P1270011.JPG

Avec l'appui du diocèse représentant l'école Saint Joseph la mairie souhaite renoncer à la convention d'utilisation du terrain de sport adjacent à des fins...sportives. Elle veut ainsi permettre à cette communauté musulmane de transformer la moitié du terrain de sport en parking. Mais le problème riisque de demeurer entier, compte tenu du nombre important de places nécessaires pour une mosquée devant recevoir des croyants extérieurs au quartier. Il semble que ces parkings créés seront toujours insuffisants au regard de la loi.

Si le terrain de sport n'est effectivement plus utilisé, c'est parce qu'il a été délibérément fermé au public et que la vile a cessé de l'entretenir. C'est un état de fait, que des personnes s'en émeuvent par souci de l'équilibre vital d'un quartier n'est pas anormal. Que cela soit lié au projet de mosquée ne change rien au fait.

Au delà des convictions de chacun, cette soirée exceptionnelle fut l'occasion d'un échange entre des hommes et des femmes de bonne volonté. Jean-Luc Rigaut dont l'absence était excusée  est finalement apparu pour soutenir le projet de la communauté musulmane. C'est aux principes de réalité et à ceux du droit que Jean-Michel Raux souhaite que les musulmans et la mairie se réfèrent enfin. Il n'y a pas deux lois différentes qui s'appliquent selon les typologies des citoyens, la loi doit être la même pour tout le monde.

Jean-Luc Rigaut, mosquée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Intervention de Jean-Luc Rigaut

 

Le but de cette première réunion était d'entamer une réflexion pacifique sur la légitimité d'une construction destinée à recevoir un public nombreux dans un quartier déjà saturé en stationnement. Tout en restant ferme sur les principes, il vaut mieux que les idées soient échangées avec respect et à l'écoute des arguments de chacun. Cela afin de préserver la tranquillité de l'ordre.

A la fin de la réunion Jean-Michel Raux a annoncé la création de l'association de quartier des Fins.

 

Les commentaires sont fermés.