Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/04/2014

Mon intervention de début de mandat au Conseil Municipal du 22 avril 2014

HoteldeVilleAnnecyABx.jpgMonsieur le maire, Mesdames et Messieurs les maires adjoint, chers collègues,

L'intérêt des Annéciens, pas celui des partis ! Ce fut le slogan de notre affiche de campagne. Ce sera notre ligne de conduite pendant les 6 prochaines années. Nous tenons à remercier les 1900 Annéciens qui ont compris notre message de promotion de l'écologie urbaine et humaine et nous ont fait l’honneur de nous faire confiance.

En votant pour nous, ces électeurs nous ont confié une mission, défendre le cadre de vie d’Annecy. Nous savons, désormais, que nous pouvons compter sur eux comme ils peuvent compter sur nous.

Avec leur soutien moral, nous refuserons le fatalisme qui consiste à avaliser des projets aux formes agressives.

Permettez-moi de rendre un hommage particulier dans cette salle à un membre de ma famille qui fût pendant plus de 40 ans un infatigable défenseur de notre cité au sein du conseil municipal. A l’origine du développement touristique d’Annecy, profondément attaché à l’histoire de sa ville, c’est grâce à sa ténacité que fut sauvé de la démolition notre cher Palais de l’Isle, le cœur d’Annecy, alors que ces collègues majoritaires ne se privaient pas de le traiter de passéiste. 

Quels étaient les visionnaires de l’époque : les partisans des bains douches modernes ou les défenseurs de l’histoire, de l’esthétique et du patrimoine ? C’est non sans émotion que je vais donc m’attacher à suivre, bien longtemps après, l’exemple de Camille Dunant.

Comme nous allons entrer dans les commémorations de la tragédie de la guerre 14/18… je paraphraserais volontiers le Maréchal Foch « Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, une ville[un peuple] sans mémoire est une ville [un peuple] sans avenir… » .

Comme nous ne recevons d’ordres ou de consignes d’aucun partis, dans un contexte financier de plus en plus inquiétant, il sera plus facile d’étudier sans tabous les dossiers délicats et, nous vous le promettons, pas seulement ceux de l’urbanisme !

 

Notre opposition ne sera ni négative, ni stérile, elle ne sera pas non plus celle qui consiste à prendre une posture en fonction des intérêts de tel ou tel parti, mais elle sera constructive au service du bien commun des Annéciens.

 

Annéciens pour la Vie !

 

 

DL24-4-14-.jpg

18/04/2014

La une du Dauphiné pour le "carnaval" du vendredi saint !

DL17-4-14002.jpg

 

 

 

DL17-4-14002.jpg

 

 

 

 

 

 

Et une pleine page consacrée au sujet :

DL17-4-14p3.jpg

DL17-4-14003.jpg

DL17-4-14004.jpg

 

16/04/2014

Mardi Gras, Vendredi Saint et carnaval : le sens des mots et des dates.

AfficheCarnaval2014.jpg

 

Communiqué du 16 avril 2014 des conseillers municipaux du groupe Annecy pour la Vie

Suite à de nombreuses demandes qui nous ont été faites, les élus du groupe Annecy pour la Vie ont envoyé lundi 14 avril au maire d'Annecy un courriel demandant l'annulation du carnaval "Les Bals masqués" qui devait se tenir le 18 avril, c’est à dire le Vendredi Saint.  Pour une très grande partie des Annéciens, ce jour est particulier puisqu’ils commémorent la crucifixion de Jésus Christ avant la fête de sa Résurrection. Nous approuvons donc la décision du maire d’Annecy qui a entendu notre supplique et certainement celles d’autres Annéciens indignés par ce choix de date.


Evidemment nous comprenons que les enfants qui ne sont plus élevés dans la foi ou la tradition chrétienne puissent être très déçus par cette annulation ! 
Dans un pays ou une ville de culture chrétienne, comme Annecy, nous pensons qu’il est nécessaire de ne pas oublier le sens des fêtes qui ponctuent l’année. Ces repères sont indispensables pour l’équilibre d’une société. Ainsi il serait souhaitable d’expliquer aux jeunes Annéciens ce que signifie le carnaval. Il ne s’agit pas d’une simple fête choisie au hasard au printemps dans le calendrier, mais bien d’un événement festif qui a lieu le “mardi gras”, jour qui précède l’entrée en carême.


Alain Bexon

Bérangère de Sacy

 

 

 

 

23:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |