Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/11/2012

Réflexion sur le site des Marquisats, du parking “Balleydier” et des Trésums

 

La démarche de l’Association Annecy Patrimoine s’inscrit dans les réflexions menées depuis plusieurs années sur le secteur des Marquisats et des Trésum. A l'architecture brutale du projet que nous contestons, nous avons décidé de présenter une alternative. Notre solution d'une architecture élégante et d'un urbanisme durable permettrait au promoteur de pas compromettre l'équilibre de son opération...bien au contraire !

PorzamparcextrDossier.pngLe déménagement de l’hôpital, la mise en vente du site ont conduit un promoteur toulousain et le maire d’Annecy à présenter en réunion publique un premier projet en 2007.  Ne faisant pas l’unanimité auprès des Annéciens, il n’a pas été retenu.
C’est le projet d’une vedette de l'architecture internationale, M. de Portzamparc, qui a fini par être choisi par le maire et le promoteur.

Constatant que cette architecture défigurait l’un des plus beaux sites d’Annecy et de son lac , l’association ALAE et PorzamparcextraitDossierVo1.jpgl’association Annecy Patrimoine ont demandé à la juridiction administrative l’annulation des différents permis accordés par Jean-Luc Rigaut, d’une part pour sauvegarder les bâtiments historiques les plus remarquables et, d’autre part pour empêcher l’irréversible : la construction d’un quartier entier réalisé sans concertation et sans vision d’ensemble sur ce secteur situé à l’entrée de la Vieille Ville.

 

 

L’Association Annecy Patrimoine propose une alternative

MARQUISAT-TRESUMA3W.jpg



Une architecture durable

Notre démarche s’inscrit dans la réflexion que souhaite enfin engager la municipalité sur l’entrée de ville et le quartier des Marquisats en instaurant un gel du périmètre du parking Balleydier à la Place aux Bois en vue d'un projet d'aménagement global, louable initiative.... Mais nous croyons qu’il est impensable de ne pas réfléchir sur ce périmètre assez restreint en faisant abstraction des 5 hectares de l’ancien hôpital et des 800 futurs logements !

Au delà du contentieux engagé par l’ ALAE et Annecy Patrimoine (actuellement en instance de jugement à la Cour d’Appel Administrative de Lyon) notre objectif est donc d’ouvrir un processus de concertation sur l’ensemble de ce quartier par des propositions visuelles et donc concrètes.

Pour notre association c’est  l’occasion de développer ses idées sur l’importance du paysage de la ville, et de rejoindre ainsi les nouvelles préconisations éditées par l’UNESCO pour la protection du paysage historique de la ville. Cette notion propose de considérer la globalité d’une ville pour assurer sa protection et non pas de réagir au cas par cas selon les législations liées à l’existence d’un monument dispersé ici ou là dans la ville.

annecy,hôpital


LES OBJECTIFS

Annecy Patrimoine défend quelques idées élémentaires pour la mise en valeur de nouveaux quartiers intégrés à la ville sur ce site dont l’enjeu est d’une importance sans précédent. En effet, la libération du site permettrait de construire environ 800 logements. 

Annecy, urbanisme


C’est donc une occasion unique d’apporter la preuve que la ville peut se développer en conservant ses caractéristiques géographiques, son patrimoine et en plus d’apporter des espaces nouveaux pour mettre en valeur les accès à la ville.

Dans cet esprit, voici les principaux objectifs que l’association souhaite voir pris en considération :
    • Préserver les vues et les valoriser depuis ce versant sur le lac et inversement.
    • Protéger le patrimoine ancien présent, le mettre en valeur, le restaurer.
    • Respecter la géographie et la topographie du site, du terrain naturel.
    • Créer des espaces nouveaux ouverts sur la ville, vecteur de valeurs urbaines de     qualité sur le thème de l’entrée de la ville, des perspectives exceptionnelles.
    •  Proposer une architecture élégante en accord avec la ville et son ancrage local : couleurs, matériaux, typologies et gabarits.

Cette étude réalisée à notre initiative est donc très clairement un outil de réflexion mis à disposition par l’association pour illustrer ses propos sur l’importance pour Annecy de saisir l’occasion qui lui est donnée pour développer un projet exemplaire. L’idée de construire un nouveau quartier de la ville, d’activités mixtes, de logements, d’équipements, mais aussi avec des parcs et des squares définis par des îlots de constructions devrait permettre d’organiser des promenades, des cheminements vers le centre historique et le lac.

PatrimoineW.jpg



L’intégration du patrimoine ancien présent sur le site ne peut qu’apporter l’assurance du lien entre le passé et l’avenir.
Composer le nouveau quartier sur les éléments structurants du lieu permettra à chaque habitant de se repérer par rapport à Annecy, en particulier grâce à la Basilique de la Visitation dont le clocher forme la proue d’une colline dominant la ville.


Pour mener cette rélexion l’Association Annecy Patrimoine a besoin du soutien des Annéciens et des amis d’Annecy pour financer ces études d'architecture et d'urbanisme.

Par ailleurs les procédures judiciaires en cours pour lutter contre la défiguration d'Annecy et du paysage occasionne des dépenses importantes : honoraires d'avocat, frais de justice, etc.


Merci d’adresser vos soutiens à  :
Annecy Patrimoine 
11 impasse des Barattes
74940 Annecy-le-Vieux
04 50 23 90 71

Un formulaire de déduction fiscale vous sera adressé.

annecy,hôpital

 




Commentaires

Bonjour,
Je tiens tout d'abord à dire que j'ai cru beaucoup en Rigaut lors de la campagne, mais que je suis déçu sur pas mal de sujets, mais, il y a aussi des choses positives comme le projet de l'ancien hôpital, je comprends et soutiens votre action pour préserver le patrimoine, mais sur votre contre projet, je le trouve ridicule et passéiste nous sommes au 21 ème siècle et plus au 19 ème, l'architecture doit être en accord avec son époque, Il faut absolument préserver les hospices dans leur totalité et les intégrer à une architecture contemporaine comme nous le propose avec brio l'architecte retenu ! On sort enfin du style sans style de Galbert et à coté de la vieille ville, Annecy aura un nouveau quartier résolument novateur et le contraste sera saisissant avec les vieux quartiers ! Lorsque j'ai visité en Suisse la ville baroque de Lucerne j'ai trouvé remarquable d'avoir osé mettre au port sut le lac ce formidable bâtiment de Jean Nouvel à coté de la ville baroque ! Nos villes doivent être le reflet des époques qui passent et Annecy doit en être une formidable vitrine ! Comme Lyon avec le formidable projet confluence ! Voilà un point de vu d'un annecien tourné vers l'avenir et qui comme vous est amoureux ce cette ville que je défends et que je contribue à faire connaître et aimer à nos amis japonais ! Mais pour le moment en France le massacre se passe plus aux entrées de nos villes qui sont défigurées par des zones commerciales qui s'étendent de plus en plus sans aucun style architectural, le pire exemple est le long de la route à Sevrier ou à la sortie de St Jorioz, à Doussard ou l'on continue de construire des bâtiments qui gâchent le paysage et qui sont pour beaucoup inoccupés. Le pire exemple est celui de SNC à Doussard, un immense bâtiment gris presque vide et de forme rectangulaire près d'une belle ferme et de la réserve naturelle ! Pourquoi personne ne réagit contre ces horribles constructions ? Cordialement. PPBRAI

Écrit par : Pierre-Philippe BRAI | 10/12/2012

Merci pour votre contribution, car notre souhait est qu'un débat s'ouvre enfin ! Nous sommes d'accord sur beaucoup de points, par exemple sur l'échec esthétique du quartier Galbert !

Quand un touriste arrive à Annecy par l'ouest, il ne peut être qu'effaré par les expériences architecturales démodées de toute sorte qui s'étalent entre lui et le panorama qui entoure le lac...devenu invisible depuis Aléry. Il distinguera encore le château tentant de se faire une petite place au dessus de la mêlée.
Depuis la colline d'en face, à Annecy-le-Vieux, on voit bien que la plaine d'Annecy a été saccagée, mieux vaut porter son regard vers le lac, l'œil s'y repose après avoir été agressé par un urbanisme anarchique et disharmonieux.
Que montrez-vous en priorité à vos amis japonais ? Bonlieu, le Palais de Justice de Novarina ou les tours d'Albigny, les Teppes, les bâtiments de Wogenscky des Marquisats ou ceux de Cottard ? Ces immeubles ont été pourtant les paradigmes d'une modernité architecturale en rupture...
Je crois que le projet de M. de Portzamparc est une arnaque intellectuelle, à l'instar d'un certain art contemporain on le présente dans un très bel écrin, décor urbain et paysager qui lui sert de beau faire-valoir et on pense en mettre plein la vue aux petits provinciaux que nous sommes !
Mais ces immeubles chapeautés de zinc, panzers sans canon, semés un peu au hasard, bégayés en une vingtaine d'exemplaires identiques rappellent la monotonie des HLM des constructions des années 60 et sont déjà vieux avant d'avoir vu le jour, car dépassés.
Pourquoi souhaitez-vous faire un "contraste saisissant" avec la vieille ville et le paysage de ce quartier ? Certes nous n'avons pas présenté de projets en vidéo 3D, pour proposer notre alternative nous n'avons que du papier, des crayons et des pinceaux, outils de base de l'artiste que doit être avant tout l'architecte qui sait aussi s'adapter à la réalité du paysage et de son histoire.
Nous proposons une architecture durable et élégante adaptée aux exigences de la vie du XXIe s. mais inscrite dans une continuité.

Écrit par : Alain Bexon | 11/12/2012

Informé par un ami annécien avec qui je partage le soucide sauvegarder le patrimoine d'Annecy je vous propose mes services.
Architecte et ayant participé bénévolement pendant dix ans comme président d'une association de logement pour étudiant j'ai pu acquérir une bonne expérience avec le monde politique.
J'espère simplement partager avec vous ce combat
Mes sincères salutations

Écrit par : R-G Jean Philippe | 15/12/2012

Franchement ce contre projet est grotesque, pourquoi vouloir imiter un passé qui par ailleurs n'a jamais existé à Annecy ? C'est ridicule ! C'est un mélange d'imitation d'architecture Classique ou néo classique, j'imagine le résultat avec les matériaux de notre époque ! Ca serait comme si on voulait faire un théâtre à l'italienne à la place de Bonlieu ! Enfin, nous sommes au 21 ème et l'architecture peut être tout aussi extraordinaire qu'au 19 ème, 18 ème ou 12 ème !!! Il suffit de se rendre à Lyon et de voir confluence, c'est vraiment extraordinaire ! Annecy à la chance d'avoir une entrée de ville à refaire, et de détruire cet hôpital hideux, il faut une archi nouvelle et jamais vu et le projet Portzemparc me parait remarquable comme l'est l'ensemble wogenscky. Je trouve vraiment intéressant aussi le palais de justice, à coté des bâtiments des haras ! vous ne pouvez pas nier que les bâtiments cités n'ont pas un remarquable intérêt architectural ? Exactement comme les bâtiments du quartier du lac (1930) au milieu de la vieille ville du 17 ou 18 ème siècle, le contraste est saisissant comme le sera le nouveau quartier de l'hôpital avec une architecture résolument tournée vers notre époque ! Allez à Barcelone ou à Berlin vous changerez peut être d'idée sur l'architecture qui doit être le reflet de notre époque, qu'on le veuille ou non ! Je me répète mais j'ai été saisi par le batiment de Jean Nouvel à Lucerne, juste à coté de la vieille ville baroque ! Franchement allez y c'est une merveille !
Cordialement.

Écrit par : Pierre-Philippe | 16/12/2012

Merci encore pour votre contribution au débat.
Toutes vos remarques sont intéressantes. Lors de la réunion publique, si vous êtes disponible, il sera intéressant d'échanger nos points de vue.
Auparavant je voudrais tout de même répondre sur les deux exemples cités. Les expériences architecturales de Confluence se situent dans un quartier peu sensible sur le plan paysager, patrimonial et historique de Lyon. Alors que le secteur des Trésum-Marquisats peut être comparé à la colline de Fourvière...
Qu'on l'aime ou que l'on ne l'aime pas, le KKL de Nouvel à Lucerne est beaucoup plus discret que le projet Portzamparc.

Écrit par : Alain | 18/12/2012

Merci et je serai ravi de participer a une réunion publique, mais quand ? Car je suis très pris du 24/12 au 14 ou 15 janvier avec des clients ! Je voudrais juste apporter une nuance a mon propos; il aurait été intéressant que la mairie fasse un concours d'architectes, comme le futur centre de congrès qui pour moi aurait du se construire sur le parking Bonlieu et non pas à Annecy le vieux !

Écrit par : Pierre-Philippe | 19/12/2012

Votre approche, cher Pierre-Philippe, est celle d'un idéologue, plus que d'un idéaliste. Au lieu de percevoir un projet architectural pour ce qu'il est, vous versez dans un parti-pris qui se veut résolument (et aveuglément) moderniste. Vous êtes dans la psychose du “has been” et défendez farouchement jusqu’aux oripeaux de la modernité – que vous voulez faire passer pour le fin du fin et pour la haute-couture du moment ! Vous rechignez à poser des questions cruciales liées aux perspectives urbanistiques, au cadre de vie, à la délicate alliance tradition-modernité (je dis bien alliance et non pas juxtapositions disparates). Pour finir, vous semblez rejeter, avec une ironie très contemporaine, ce que certains s’acharnent à défendre passionnément et qui s’appelle l’âme d’un lieu.
Portzamparc est de ceux qui connaissent parfaitement l’idéologie de l’image de marque et les codes d’appréciation de ses contemporains, jusqu’aux émerveillements obligatoires et aux dikats les plus caricaturaux. Il y a, au fond, un terrible conformisme du modernisme, du moins dans ses mobiles et dans son discours iconoclaste, qui entretient à loisir la confusion entre tradition et passéisme…
D’où vient que l’architecture contemporaine, tout comme l’art moderne, bénéficie d’une complaisance passionnelle autorisant toutes les escroqueries voire les pieds-de-nez les plus ostentatoires ? Gageons que Portzamparc, avant même d’élaborer le premier trait d’un nouveau projet, fait déjà pousser des “oh” et des “ah” à tous ceux-là qui ont tellement besoin de se sentir de leur époque qu’ils sont prêts à s’esbaudir devant un urinoir en porcelaine (Marcel Duchamp) sous prétexte qu’il trône dans un musée, ou une crotte de chien sous forme de sculpture monumentale (Paul MacCarthy) posée dans un champ…
Beaucoup sont prêts à plébisciter n’importe quoi dès lors que ce n’importe quoi est estampillé “avant-gardiste” ou “post-moderne” ou porte une signature à la mode… Les attrape-gogos (et surtout les attrape-bobos) n’ont pas fini de prospérer !
Mais revenons à notre sujet. Le débat n’est pas le procès du modernisme, car il est des réalisations résolument contemporaines qui sont stupéfiantes d’audace, d’originalité, d’équilibre ou d’esthétique et dont on peut se réjouir qu’elles aient vu le jour. Portzamparc lui-même a su signer par le passé des créations admirables : la Philharmonie de Luxembourg, avec son péristyle de lumière, en est un exemple saisissant. Est-ce suffisant pour gober d’inacceptables errances de son coup de crayon ? Il ne suffit pas de flairer l’air du temps et de s’en approprier les codes pour être appelé génie ou laisser une trace indélébile dans l’histoire de l’art ou le quotidien des gens.
Alain Bexon ne défend pas LA vérité. Il défend une autre vision du réaménagement d’un même lieu, qui aura un impact profond sur l’histoire de la ville. Puisque nous sommes dans un débat éminemment subjectif, pourquoi refuserait-on un référendum comme il le propose ? Pourquoi le choix des édiles (même s’ils prétendent bien sûr s’exprimer au nom du peuple et pour son bien !) vaudrait-il davantage que l’avis de l’ensemble des Annéciens ? Je suis prêt à prendre le risque démocratique du référendum, même si le résultat ne s’avère pas conforme à ma propre opinion. Et vous ?

Écrit par : François | 21/12/2012

Les commentaires sont fermés.