Annecy Alain Bexon

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/07/2018

Extrait du PV de la séance du conseil communautaire du 31 est paru

J'ai attendu le PV présenté au conseil du 28 juin pour pouvoir vous livrer l'intervention du Dr Polès, délégué à l'enseignement supérieur, suite à mon intervention du 31 mai dernier contre les subventions accordées au développement de la marque In Annecy Mountains.

 

POLES.- (Annecy) Ce doit être la fatigue qui me pousse à pousser un peu la controverse. Je pense que la défense d'une langue ne peut pas être uniquement basée sur la stratégie de la ligne Maginot. Mettre systématiquement des fortins pour empêcher toute évolution, tout partage, toute ouverture vers autre chose est sans doute une excellente stratégie pour perdre toute influence dans un monde qui s'est internationalisé.

Ne pas accepter que l'on puisse aller vers d'autres, essayer de s'ouvrir, essayer de faire connaître, essayer de partager un certain nombre de choses qui nous tiennent à cœur en utilisant les mots de l'autre signifie que, effectivement, on va mettre des blockhaus, on va interdire, on ne va même pas imaginer, on va conserver, on va structurer, on va muséographer une langue qui n'aura plus aucune vie.

Même l'Académie française ne recommande pas cela.

LE PRESIDENT.- Merci de cette belle expression.

BEXON.- (Annecy) Je suis désolé, Monsieur le Président, puis-je répondre ?

Comparer la défense de la langue française à la ligne Maginot est quand même assez cavalier, si j’ose dire.

LE PRESIDENT.- Vous poursuivrez le débat après la séance publique, si vous en êtes d’accord, mais j’apprécie l’observation de Pierre POLES à titre personnel, sachez- le. S’il n’y a pas d’autres questions, nous passons au vote.

07:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer |

Écrire un commentaire