Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/01/2014

Annecy pour la Vie : une liste alternative. Communiqué de lancement de campagne.

CartoucheAplV1.jpg

Jamais le fossé n’a été aussi profond entre les politiciens et le pays réel.

C’est ce que ressentent de nombreux Français. C’est ce que ressentent de nombreux Annéciens.

 Il est temps de sortir de ces habitudes de gouvernance bâties sur les combines, les errances dans des choix urbanistiques ou culturels inconséquents, les subventions qui ne récompensent pas le talent mais le copinage, les permis de construire hâtivement attribués selon le fait du prince et sans consultation authentique de la population.

Voici la raison pour laquelle un groupe d’Annéciens, aux compétences diverses et qui se situe en dehors des combinaisons politiciennes, a décidé de se présenter aux élections municipales.

En effet, les partis parisiens (Verts, PS, UDI, UMP et FN) ont décidé encore une fois de profiter des électeurs annéciens pour défendre leurs intérêts sur la scène locale. Non par passion pour Annecy, mais par cynisme tactique pour de prochains enjeux.

Alain Bexon, engagé depuis de nombreux années dans la préservation de l'environnement et du patrimoine naturel et architectural, mène cette équipe de personnes aux sensibilités différentes, mais qui se rejoignent sur une idée : Annecy mérite mieux que cette gestion à l’emporte-pièce qui a suscité des projets la défigurant depuis des années.

Le bien-vivre à Annecy est sans cesse dégradé : excroissances en béton hors de tout projet urbanistique ambitieux, insécurité avec une recrudescence de la mendicité agressive, subventions culturelles de complaisance pour des projets contestables et grassement payés, permis violant toutes les lois et réglementations locales, projet des Tresum/ Marquisats sacrifiant l’un des plus beaux fronts de lac de la ville, Centre des Congrès imposé sans concertation…

Après tant d’années de petits arrangements entre amis, nos édiles ont oublié qu’ils ne sont pas des maîtres mais des serviteurs. Au service de la ville et de ses habitants.

Il est temps de changer d’ère : d’apprendre à faire davantage avec moins de moyens.

Il est temps de respecter la ville d’Annecy et la vie des Annéciens.

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.