Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/11/2011

Quel gâchis !

Alors que le tribunal administratif ne s'est pas encore prononcé sur la légalité ou l'illégalité de ses permis de construire, alors qu'il n'a pas encore acheté les terrains, le promoteur toulousain Monné Decroix en concertation avec le maire d'Annecy a commencé le 14 novembre la démolition des parties les plus vénérables du site des Trésums ! Selon des sources journalistique le maire s'en félicite.

démolition annecy, destruction patrimoine annecy, hôpital annecy,

S'il est persuadé que le tribunal administratif lui donne raison, pourquoi le promoteur n'achète-t'il pas, avec le même entrain que ses bulldozers, l'ancien site de l'hôpital à l'Agence Régionale de la Santé encore propriétaire du site ? Que l'on arrête d'accuser les défenseurs du patrimoine et de l'environnement  de bloquer la vente et de faire perdre de l'argent à l'A.R.S., et par conséquent au nouveau centre hospitalier de Metz-Tessy, alors que le promoteur a les moyens d'acquérir ces 5 hectares....qu'il pourrait toujours revendre un jour à un autre promoteur plus raisonnable présentant un projet digne d'Annecy ! Si le tribunal administratif constate que le permis est illégal, l'irréparable aura été commis pour rien et il ne restera que les tristes barres de béton qu'évidemment personne ne défendra le jour où, enfin, elles seront démolies ! Nous répétons encore une fois que notre vœu le plus cher est de voir disparaître ces verrues des années 60 et 70 du paysage annécien...tout en conservant les parties historiques du XIXe s. qui à ce jour ne sont pas encore rasées...

M. Jean-Luc Rigaut, qui a délivré les autorisations nécessaires pour cette démolition, et le promoteur n'ont  pas voulu commencer par les parties en béton bourrées d'amiante ou par exemple par les petits bâtiments en béton (chaufferie) situés sur le haut de l'avenue de Trèsum) ? Pourquoi n'avoir pas commencer le désamiantage ? Pourquoi s'acharner sur les parties les plus nobles de ces édifices sans avoir attendu la décision du Tribunal administratif ? 

Les Annéciens se souviendront que le promoteur toulousain et le maire d'Annecy, de conserve, ont commis un crime de "lèse-patrimoine" sans aucune raison. Malgré des actions juridiques engagées le collège Saint-François devrait aussi connaître un sort identique dans les prochains jours, là c'est aussi le patrimoine annécien mais surtout des pages tragiques de l'histoire annéciennes que l'on veut effacer de la mémoire collective et visuelle des Annéciens.

Nous continuerons donc le combat pour sauver ce qui peut encore l'être, notamment le magnifique paysage de cette rive du lac, et pour empêcher que le site soit défiguré par le projet de M. de Portzamparc. 


Reportage de TV8 montblanc de 5'40'' à 8'50''

http://lejt.tv8montblanc.com/JT-Mercredi-16-novembre-2011_v3145.htmldi-16-novembre-2011_v3145.html


http://lejt.tv8montblanc.com/JT-Mercredi-16-novembre-2011_v3145.htmldi-16-novembre-2011_v3145.html

10/11/2011

Exposition Pierre Comba, 1859-1934, un peintre chez les chasseurs alpins

DL-8.11.2011-MNB-expo-COMBA.jpg

De gauche à droite le général Hervé Wattecamps, Marie-Noelle Battistel, député de l'Isère, Michel Destot, député maire de Grenoble, le lieutenant Ariane Pinauldt, Alain Bexon.


http://pierrecomba.over-blog.com/http://pierrecomba.over-blog.com/